Propriétaires, nous vous aidons à trouver un locataire de qualité.
Nous prenons aussi en charge le règlement du loyer et finançons l’intégralité des garanties qui vous protègent

Si le locataire venait à quitter le logement de manière anticipée, nous assurons la vacance locative, à hauteur de 4 mois. Et cela sans franchise ! 4 mois pour trouver un locataire sans stress.

Une assurance dégradations immobilières, afin de préserver la valeur du patrimoine pendant la location, sans franchise et jusqu’à 7 700€

Une gestion financière simplifiée :
nous nous occupons de la gestion pour votre compte !

Une assistance juridique étendue personnalisée et juridiquement sécurisée pour la durée de la location.

Une service de prévention des litiges, pour éviter qu’un petit souci ne prenne pas de proportions trop importantes.

La vacance locative,
un manque à gagner conséquent

Avec un minimum de 400€ de loyer hors-charges par mois, sans compter l’assurance habitation et les taxes et impôts foncier, un logement vide est un peu comme un poids mort : 10 000€/an de manque à gagner pour un simple studio.

C’est effectivement moins onéreux que de devoir faire déplacer un huissier et un serrurier, après 2 ans de combat judiciaire… Et d’enchaîner ensuite sur 5 000€ de frais de réparations parce que le locataire, furieux de son expulsion a dévasté le logement. N'oublions pas que l’idée première était d’investir dans un projet rentable et que 98% des locataires paient leur loyer sans causer aucun troubles.

Comment faire pour rencontrer ce type de profils, être certain de la bonne foi d’un candidat ? Comment savoir si passée la signature du contrat, le locataire ne partira pas au bout de quelques mois seulement ? Ou n’oubliera pas quelques quittances de loyers ?

Autant de questions en suspens qui incitent les propriétaires à la « sur-prudence », la paranoïa. Des positions auxquelles le FASTT tente de répondre, en se portant garant et en élaborant des assurances à toutes épreuves.

Confier la gestion de ses biens au FASTT, quels avantages ?

La réactivité est indispensable dans ce cas, pour éviter l’effet boule de neige. Les montants atteints deviennent rapidement ingérables, surtout pour les foyers les plus modestes. Tout retard de loyer doit faire l’objet d’un premier rappel officiel, par courrier ou email (valeur légale équivalente). Le FASTT s’en charge, et prend en même temps contact avec le locataire pour comprendre l’impayé.

Tout le monde n’est pas malhonnête : chassé-croisé de virements bancaires, problème de RIB, situation ponctuelle, récurrente ou pire, volontaire. Grâce à la relation de confiance tissée entre les intervenants du FASTT et le locataire, le contact s’établit plus facilement. La communication sera plus authentique qu’elle ne le serait avec un chargé de clientèle classique, un gain d'efficacité.

Le fond du problème est abordé : chômage ou changement de milieu professionnel dans 30% des cas, conflit avec le logeur, 15%... Si l’impayé est partiel, le propriétaire devra attendre qu’il atteigne le montant du loyer pour le signifier au FASTT.

Un organisme disposant d’une assise financière rassurante

Si le FASTT peut se permettre de prémunir les bailleurs contre la vacance locative et les indemnise pendant quatre mois après le départ du locataire, c’est qu’il y a une raison : le Fonds d’Action Sociale du Travail Temporaire dispose de moyens financiers importants et solides basés sur une cotisation obligatoire des 8500 agences d’intérim de France. Un budget global annuel de plus de 30 millions d’euros.

Missions locales, agences d’intérim, travailleurs sociaux font appel au FASTT dès qu’une situation d’intérimaire se présente.

Le FASTT prend en charge tout l’administratif

Si le locataire ne paie pas son loyer, le FASTT prend le relai. Le bailleur reçoit son loyer à la date prévue, payé par le FASTT. Toute la partie contentieuse avec le locataire est prise en charge par le FASTT. Le bailleur n’a rien à faire. Si le locataire s’en va ou ne convient pas, le FASTT prend le relais et verse le loyer pendant 4 mois, à la date prévue. Aucun manque à gagner, 0 pertes et surtout, une réactivité que presque aucun particulier ne peut avoir.

Pour éviter au bailleur que le logement ne se retrouve vacant trop longtemps, le FASTT se charge également de le mettre en relation avec d’autres intérimaires certifiés en recherche d’un logement locatif. On oublie l’époque où il fallait mettre une annonce, payer l’agence immobilière, puis répondre aux appels des candidats, qui ne faisaient généralement pas l’affaire. Recevoir les meilleurs profils, vérifier chaque document en espérant chaque mois que le loyer soit versé.

2019, l’heure est aux garanties et à la transparence.

Et un bénéfice qui n’a pas de prix : la quiétude

La position d’intermédiaire du FASTT ne change rien aux obligations de chacun. Le locataire a donc toujours un devoir d’entretien et de respect des lieux (article 18 décembre 1986 de la loi n°86-1290).

Bailleurs privés intéressés, remplissez le formulaire ci-contre pour recevoir des conseils personnalisés.

Saviez-vous que 2019 a vu naître la loi Denormandie. L'objectif ? Inciter à investir dans le neuf et à le louer aux ménages les plus modestes en offrant un crédit d’impôt de 15% à 80% aux acquéreurs.

Vous êtes propriétaire et vous souhaitez en savoir plus sur les conseils et garanties apportées par le FASTT pour faciliter la location de votre logement ?

Merci de compléter le formulaire ci-dessous



En cliquant sur "Je veux en savoir plus" vous acceptez de recevoir des emails d'information sur les garanties et services apportées par le FASTT aux bailleurs privés et aux administrateurs de bien.

Vos informations ne sont ni communiquées à des tiers, ni commercialisées. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

* : Les champs sont obligatoires.