Propriétaires, nous vous aidons à trouver un locataire de qualité.
Nous prenons aussi en charge le règlement du loyer et finançons l’intégralité des garanties qui vous protègent

5 avantages du FASTT,
le garant aux presque 10 000 locataires

Avez-vous l’habitude de rouler en moto sans porter de casque ? Non.
Vous savez que c’est risqué et tenez à réduire la casse en cas de mauvaise décision. Au vu du ralentissement constaté dans l'immobilier des années 2000, la location immobilière était devenue un investissement hasardeux, voire aventurier. Dans l'esprit des propriétaires, louer rimait alors avec commandement de payer remis en main propre, visions apocalyptiques de familles expulsées par huissier, de bailleurs exsangues après des années de combat judiciaire…

Au climat général s'ajoutent des conditions de ressources limites. Résultat : impossible pour un intérimaire d'avoir un hébergement correct. Les propriétaires, eux, se retrouvent avec un énorme manque à gagner : cet appartement vacant pour lequel ils paient des taxes d'habitations sans toucher le moindre centime.

Le FASTT a pris le temps d’examiner les circonstances dans lesquelles se produisent ces 140 000 impayés de loyers recensés chaque année en France, et d’y répondre avec un programme sur-mesure.

Les chances de réinsertions sont désormais étudiées dès dépôt de dossier :

si la solvabilité du locataire n’est plus indispensable à la signature du bail, son investissement personnel vis-à-vis des aides proposées (garde d’enfant, souscription de mutuelle ou assurance multirisques à moins de 10€ ou encore entretiens avec les intervenants FASTT) sera bien-sûr décisif.

Forfait de 7 000€ versé au propriétaire en cas de dégradations locatives.

Les frais de procédures sont couverts par le FASTT, qui réalise les démarches en son nom propre.

Un accompagnement global des deux parties est offert pendant 3 ans :

concrètement, le bailleur fournit des documents mais ne paie rien : une signature en ligne d'un contrat d'assurance gratuit. Soucieux de rester transparent, le FASTT informe ses visiteurs qu'en s'inscrivant sur le site, vous en acceptez la politique de confidentialité.

Le FASTT vous trouve un locataire, gère toutes les étapes entre le recrutement et l'état des lieux de sortie.

Caution débloquée automatiquement dès le premier impayé caractérisé*

*1 mois calendaire après le premier non-paiement, c’est-à-dire après deux quittances non-honorées. Cette somme débloquée chaque mois équivaut à un mois de loyers et charges, et peut-être versée pendant 36 mois).

Le propriétaire, s’il souhaite alourdir le dossier, peut y ajouter le sien.

Pour bénéficier de toutes ces avantages, la procédure doit être scrupuleusement respectée :

le FASTT est reconnu Association à but non lucratif. Sa collaboration étroite avec les organismes gouvernementaux Pôle Emploi, Assurance Maladie, SPIP, AEIO et autres structures d’hébergement lui imposent une transparence totale : en adhérant aux CGV de notre service, vous acceptez notre politique de confidentialité et vous engagez à fournir les documents demandés.

Associer dialogue et confiance
tout en caractérisant le défaut de paiement

La réactivité est indispensable dans ce cas, pour éviter l’effet boule de neige. Les montants atteints deviennent rapidement ingérables, surtout pour les foyers les plus modestes. Tout retard de loyer doit faire l’objet d’un premier rappel officiel, par courrier ou email (valeur légale équivalente). Le FASTT s’en charge, et prend en même temps contact avec le locataire pour comprendre l’impayé.

Tout le monde n’est pas malhonnête : chassé-croisé de virements bancaires, problème de RIB, situation ponctuelle, récurrente ou pire, volontaire. Grâce à la relation de confiance tissée entre les intervenants du FASTT et le locataire, le contact s’établit plus facilement. La communication sera plus authentique qu’elle ne le serait avec un chargé de clientèle classique, un gain d'efficacité.

Le fond du problème est abordé : chômage ou changement de milieu professionnel dans 30% des cas, conflit avec le logeur, 15%... Si l’impayé est partiel, le propriétaire devra attendre qu’il atteigne le montant du loyer pour le signifier au FASTT.

Rappel des documents à produire :

La réactivité est indispensable dans ce cas, pour éviter l’effet boule de neige. Les montants atteints deviennent rapidement ingérables, surtout pour les foyers les plus modestes. Tout retard de loyer doit faire l’objet d’un premier rappel officiel, par courrier ou email (valeur légale équivalente). Le FASTT s’en charge, et prend en même temps contact avec le locataire pour comprendre l’impayé.

Tout le monde n’est pas malhonnête : chassé-croisé de virements bancaires, problème de RIB, situation ponctuelle, récurrente
ou pire, volontaire. Grâce à la relation de confiance tissée entre les intervenants du FASTT et le locataire, le contact s’établit plus facilement. La communication sera plus authentique qu’elle ne le serait avec un chargé de clientèle classique, un gain d'efficacité.

Le fond du problème est abordé : chômage ou changement de milieu professionnel dans 30% des cas, conflit avec le logeur, 15%... Si l’impayé est partiel, le propriétaire devra attendre qu’il atteigne le montant du loyer pour le signifier au FASTT.

Vous êtes propriétaire et vous souhaitez en savoir plus sur les conseils et garanties apportées par le FASTT pour faciliter la location de votre logement ?

Merci de compléter le formulaire ci-dessous



En cliquant sur "Je veux en savoir plus" vous acceptez de recevoir des emails d'information sur les garanties et services apportées par le FASTT aux bailleurs privés et aux administrateurs de bien.

Vos informations ne sont ni communiquées à des tiers, ni commercialisées. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

* : Les champs sont obligatoires.